Dévoilement de la Stratégie montréalaise pour une ville résiliente, une première au Canada

Résister, s’adapter, se réinventer.

Montréal, 18 juin 2018 –  La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a dévoilé la Stratégie montréalaise pour une ville résiliente, en collaboration avec 100 Resilient Cities – Pioneered by The Rockefeller Foundation. Cette stratégie ambitieuse découle de la volonté de la Ville de Montréal d’améliorer sa capacité d’anticipation, de prévention et d’adaptation, pour mieux faire face aux problématiques et aux risques pouvant affecter la population. Première ville canadienne à soumettre sa Stratégie de résilience, la Ville de Montréal fait preuve de leadership dans le domaine de la résilience urbaine au Canada. Elle prévoit un ensemble d’actions et de mesures concrètes pour les cinq prochaines années, qui contribuera à améliorer la capacité de la Ville et de tous ses partenaires à faire face efficacement aux perturbations et imprévus.

« La Stratégie s’adresse à l’ensemble de la population. Nous nous outillons pour améliorer notre réponse aux chocs, comme une catastrophe naturelle, une tragédie, un attentat, ainsi qu’à des situations susceptibles de fragiliser la ville, comme le vieillissement de la population, l’exclusion, la pauvreté et le vieillissement des infrastructures. De la même façon, elle permettra à la population, aux institutions, aux entreprises et aux systèmes de mieux réagir et de résister aux impondérables. Ensemble, nous voulons être prêts et continuer à développer nos aptitudes en matière de résilience », a expliqué la mairesse Valérie Plante.

« Aujourd’hui, Montréal est la première Ville canadienne à soumettre une Stratégie de résilience. Elle propose une vision collaborative de la résilience urbaine afin de soutenir une communauté montréalaise alerte, proactive et inclusive face aux défis sociaux, économiques et environnementaux. Montréal entend agir pour mettre en place une communauté solidaire et sécuritaire, pour protéger son milieu de vie, pour maintenir une économie diversifiée et innovante et pour favoriser une gouvernance intégrée, au service de la communauté », a ajouté Louise Bradette, directrice du Bureau de la Résilience.

« Nous sommes heureux d’avoir joué un rôle dans l’élaboration de la Stratégie montréalaise pour une ville résiliente, la première en son genre au Canada. La mairesse Valérie Plante et la directrice du Bureau de la Résilience, Mme Louise Bradette, ont été des partenaires indéfectibles tout le long de ce processus, et sous leur leadership, Montréal est prête à servir de modèle de résilience pour d’autres villes canadiennes », a affirmé Otis Rolley, directeur général Amérique du Nord pour 100 Resilient Cities.

La Stratégie montréalaise pour une ville résiliente comporte 4 orientations

La Ville de Montréal a choisi de retenir quatre grandes orientations pour articuler les actions de sa Stratégie montréalaise pour une ville résiliente : soutenir une communauté solidaire et sécuritaire, protéger son milieu de vie, maintenir une économie diversifiée et innovante et favoriser une gouvernance intégrée au sein de la communauté. Ces choix découlent des consultations citoyennes ainsi que des travaux et des rencontres effectués avec plus d’une centaine de partenaires internes et externes menés par le Bureau de la résilience de Montréal.

La Ville de Montréal a été la première Ville canadienne à adhérer, en décembre 2014, au programme 100 Resilient Cities. Ce prestigieux réseau mondial vise à améliorer la résilience des villes face aux défis environnementaux, sociaux et économiques croissants auxquels elles sont confrontées. Dans cette mouvance, la Ville de Montréal a créé, en mai 2016, le Bureau de la résilience, dont l’objectif principal était de développer une stratégie de résilience. Dans le cadre de son adhésion au programme 100 Resilient Cities, Montréal entend aussi échanger avec les villes du monde sur les défis que représentent, pour une métropole, l’inclusion et la lutte contre l’exclusion et l’isolement.

Pour consulter la Stratégie montréalaise pour une ville résiliente, visitez le site resilient.montreal.ca.

À propos d’ICLEI – Les Gouvernements Locaux pour le Développement Durable

Soulignons que le lancement de cette stratégie annonce une grande semaine de mobilisation axée sur le développement durable. Du 19 au 22 juin se tiendra, au Palais des congrès, le rassemblement d’envergure mondiale ICLEI 2018 – Les Gouvernements Locaux pour le Développement Durable, le premier réseau mondial de plus de 1 500 villes, villages et régions issus de plus de 100 pays engagés pour la construction d’un avenir durable. En tant que réseau mondial, ICLEI est un point de connexion entre les gouvernements locaux et régionaux du monde entier. Par le biais du Congrès mondial, ICLEI mobilise son réseau international pour aller à la rencontre de ses pairs et construire des liens stratégiques avec des acteurs clés et des influenceurs hors de la sphère gouvernementale.

Le Congrès mondial ICLEI 2018 est un événement écoresponsable qui bénéficie du soutien financier notamment de la Ville de Montréal, de Tourisme Montréal, de Co-Operators et  d’Hydro-Québec.

Source:

Geneviève Jutras
Attachée de presse de la mairesse
Cabinet de la mairesse et du comité exécutif
514 243-1268

Renseignements:

Gabrielle Fontaine-Giroux
Relationniste
Division des relations médias
514 872-0333

Nicole Bohrer
Global Communications Associate
646 612-7177
media@100rc.org